• Les messicoles
  • Anémomorphose d'un pommier
  • Falaise des Grandes-Dalles
  • Alyte accoucheur
  • Salamandres tachetées
  • Knautie des champs – Succise des prés
  • Ammophila arenaria et pont de Normandie
  • Vallée de la Rançon
  • Canard colvert femelle et canneton
  • Misumena vatia
  • Chlorociboria aeruginascens

Sciences participatives

Les sciences participatives, appelées aussi sciences citoyennes, sont des programmes de recherche associant des scientifiques et une participation « citoyenne » d'amateurs volontaires, d'amateurs éclairés, de spécialistes à la retraite, etc. Pour en savoir plus et participer...

De bien curieux champignons

Le règne des champignons, un monde à part

Bernard Boullard*

 

Résumé:

Les animaux ingèrent des aliments organiques fabriqués par des végétaux ou d'autres animaux,
puis les digèrent ensuite. Les plantes synthétisent leur matière vivante à partir de composés minéraux
simples : eau, gaz carbonique, sels minéraux.
Les champignons (comme les animaux) ont besoin de matière organique préfabriquée, mais ils di-
gèrent d'abord et ingèrent ensuite. Leurs aptitudes à dégrader sont plus ou moins développées (glu -
cides simples, cellulose, lignine, kératine même !).
En matière de sexualité les champignons savent se singulariser. En effet, chez les animaux et les
plantes, la fécondation est classique : plasmogamie et caryogamie sont simultanées. Chez les champi-
gnons, la fécondation peut se faire en deux temps, avec un net décalage entre la plasmogamie et la ca -
ryogamie.
En matière de structure cellulaire, les champignons se singularisent aussi par leur manque de tout
pigment assimilateur. Et la nutrition des champignons, de même que certaines particularités biolo -
giques, vont nous permettre de bien curieuses évocations.

---------------------

Télécharger l'article